En faisant les cartons pour San Francisco, je suis retombée sur ma collection de chaussons de danse (vous savez, les chaussons avec bout rigide qui permettent de tenir sur la pointe des pieds), et c'est le cœur brisé que j'ai décidé de me séparer de mes anciennes paires de pointes...

... Non je rigole! Impossible de les jeter, je les stockerai chez mes parents et n'emporterai que 2 paires à San Francisco! (mes actuelles, et mes préférées-qui-sont-cassées-mais-tellement-confortables-et-qui-peuvent-faire-de-bonnes-photos).

Parce que depuis que je suis toute petite, les pointes sont un objet tout à fait sacré à mes yeux, un objet de désir, de fétichisme, d’idolâtrie, car rien n'égale le fait de danser et "monter sur pointe", s'élever sur la pointe des pieds... mais aussi parfois objet de haine et de déception lorsque je n'arrive pas à faire ce que je veux avec, et découvre avec tristesse qu'une fois adulte, certains mouvements si simples auparavant semblent des montagnes.

On change un peu des photographies de voyage pour quelques photos de chaussons de danse!

D'abord je vous présente mes pointes actuelles : des Bloch Serenade Strong. Enfin telles qu'elles étaient juste après que je les ai achetées car elles ont beaucoup changé depuis. Il a fallu coudre 2 élastiques (puis découdre car c'était trop ou pas assez serré), 4 rubans, tordre la semelle dans tous les sens, enduire le bout de colophane (sorte de résine pour éviter de glisser), mettre des dizaines de pansements et des protections en silicone... Puis après 1 ou 2 mois d'utilisation, elles ont enfin été apprivoisées, et ont commencé à être confortables.

_MG_8826.jpg

Il faut savoir que comme Cendrillon, il faut trouver chaussons de pointe à son pied, et essayer plusieurs marques, modèles, largeurs, dureté de la semelle... avant de trouver celles qui vont vraiment vous aller. Mais vous ne vous en rendrez compte qu'au bout de plusieurs semaines car au début aucune paire n'est confortable! (à 60€ la paire) Et une fois qu'une paire vous va, au bout de quelques mois (ou quelques cours si vous êtes professionnelle) la pointe va se "casser", c'est à dire qu'elle ne sera plus assez rigide pour soutenir le pied et qu'il faudra en changer.

Dans l'ordre voici mes pointes depuis que j'ai repris la danse classique il y a 5 ans (il manque juste mes toutes premières pointes):

  • Merlet Prelude (trop hautes, trop rigides),
  • Repetto Gamba (horribles! pas du tout adaptées, semelle comme du bois),
  • Attitude Sylphide (mes préférées, ultra confortables, ultra maniables, ultra parfaites! mais cassées au bout de 2 cours...)
  • Bloch Serenade (finalement celles qui me vont le mieux, et sentimentalement c'est celles avec lesquelles j'ai fait mon premier spectacle de danse sur pointes adulte)
  • Bloch Serenade Strong (le même modèle avec la semelle plus rigide)

IMG_0298.jpg

Au final, je pense que je rachèterai des Bloch Serenade à San Francisco, j'ai repéré une boutique où elles sont moins chères qu'à Paris, et je compte bien faire au moins 2 ou 3 cours de danse par semaine là-bas.

Les dernières, avec leurs rubans

_MG_8846.jpg

Avant/Après

_MG_8824.jpg

_MG_8881.jpg

Elles étaient neuves donc la semelle encore trop rigide, normalement le pied se cambre davantage. Mais ça donne une idée de ce que ça donne une fois porté.

_MG_8878.jpg